Communication verbale, ou non verbale.

Les vecteurs de l'expression

Le verbal
 On peut avoir l'impression que tous les échanges de l'homme se font  par les mots : " le verbal". 
Le para-verbal
 En fait, si  le verbal est prépondérant chez l'homme, il n'est pas le seul instrument de la voix et de l’ouïe.  Le sens des mots est modifié par les mimiques expressives qui les accompagnent, par le ton employé, et  par tous les sous-entendus qui peuvent peupler une conversation. On parle là du para-verbal.  Le para-verbal est déjà fondamental. Il modère ou nuance le verbal, et renforce sa pertinence.

Le non-verbal
Enfin il reste : les gestes, les mouvements, les attitudes, ce que l'on appelle le non-verbal pour compléter la panoplie des moyens dont dispose l'homme pour comprendre et se faire comprendre.

Chez le chien, les même catégories apparaissent. Mais pour lui, elles sont simplement d'importance inverse, et le verbal est en lui-même inexistant.

Verbal, para-verbal, non verbal:l'homme et le chien 

parole-incompréhensible.jpg

C'est essentiellement par le verbal (oral et écrit) que l'homme comprend, explique et influence le monde. Le para-verbal lui donne la faculté des nuances et de la précision. Les gestes restent trés utiles, mais sont presque secondaires. Un homme peut tenir une conversation en tournant le dos à son interlocuteur.D'ailleurs on se sert de mots pour expliquer les choses aux enfants pendant leur apprentissage, et même encore aux adultes.
Tandis que c'est par  l'observation (suivie de l'imitation et/ou  de  l’expérimentation) que les chiots  se débrouillent pour apprendre dans la fratrie ou dans le groupe. D'ailleurs les chiens adultes passent encore un temps important à observer, et notamment à nous observer.

Certes ils aboient, ils gémissent, ils vocalisent, mais il n'y a pas de mots dans ces manifestations. Ce ne sont que des notes et des modulations qui, par ailleurs, ont des signification précises, et constituent le langage oral canin.
Les chiens ne reconnaissent pas les  mots, à quelques exceptions près, ni les phrases qu'ils entendent. Mais à travers les intonations ils reconnaissent  les émotions exprimées : la douceur, la colère,  l'autorité, la surprise etc... D'ou l'impression que parfois ils comprennent le sens des mots.
Il est donc totalement inutile de s'échiner à donner un ordre oral à un chien s'ils n'a pas fait l'objet d'un apprentissage  méthodique et patient du mot utilisé. 
Si un chien ne réagit pas à ce que vous dites, avant de le penser stupide, pensez que vous n'avez pas du savoir vous faire comprendre.  Demandez-vous comment le faire autrement. Guidez le par gestes et vous verrez qu'il comprendra.

 

 

le chien, le non verbal et ses plus

Nous verrons plus tard qu'il existe des méthodes pour apprendre des mots à un chien.
Les chiens sont extrêmement observateurs.
Ils sont en plus dotés d'une grande mémoire des situations précédemment  observées, ce qui donne l'impression qu'ils savent prévoir des évènements (mon chien sait quand je vais sortir).
Ils sont sensibles aux mimiques, aux postures et aux mouvements de leurs congénères, et aux nôtres bien sûr. C'est pourquoi il est plus facile de les faire réagir à des gestes qu'à des mots. Cela nous sera utile en apprentissage.

  Et la perception olfactive.

Indépendamment du verbal et du para-verbal (que nous avons comparé chez le chien et chez l'homme) les chiens appréhendent leurs congénères et le monde au travers d'un certain nombre de canaux qui nous sont étrangers ou presque.
  L'univers des odeurs et des phéromones est extrêmement important pour eux. Il est le siège  de nombreux  rituels qui régissent les rapports entre chiens, et sûrement avec nous. Le chien, grâce à cette extraordinaire faculté, en sait beaucoup sur nos états d’âme  et nos intentions, sans que nous en ayons toujours conscience. En tout cas dés la premiere rencontre, ils en sait beaucoup plus sur nous que nous n'en savons sur lui. C'est pourquoi  il convient d’être prudent  en présence de chiens inconnus que l'on ne sait pas forcément prévoir.

En savoir plus sur l'olfaction! 

pheromone.jpg

Chez le chien, tous les signaux sont importants.

Le chien communique avec les autres et avec l'homme
* Par la voix (aboiements, vocalises, gémissements, grognements ), il attire l'attention sur lui,  sur des dangers qu'il perçoit. Il exprime son état émotionnel ( joie, fureur, menace etc). Il prévient.
* Par les mimiques,  les postures et les mouvements il vous dit ses états d'âme (joie, peur, colère, etc...) ses intentions(amicales, belliqueuses.
* Par les odeurs, il identifie, et fait part de son état émotionnel  (ce que  nous malheureusement ne sommes pas en état de percevoir).
* Par les changements de comportement (agressivité, prostration, excitation etc) il vous dit ses troubles ou son bien-être
Certaines routines, appelées signaux d'apaisement servent au chien à la fois à signaler et à désamorcer une situation désagréable, délicate ou dangereuse à ses yeux.  En même temps il fait part de sa  contrariété ou de son inquiétude et il  tente de minimiser celles de son vis à vis.
Certaines autres permettent au chien de  délimiter des territoires géographiques ou hiérarchiques.

marquage -territorial-urine.jpg