Le chien s'exprime par son corps tout entier.

 langage corporel canin: une combinaison de signaux

Grâce à leur mobilité, toutes les parties de la face et du corps du chien participent à l'élaboration du langage corporel canin. C'est la combinaison des signaux fournis par ces différents organes qui constitue l'expression instantanée du chien.Elle indique l'état émotionnel ou physique du chien, elle informe sur ses sentiments ou ses intentions.. 

Langage canin: langage universel.

Pour le dire autrement, tous ces signaux sont des codes, et l'expression résulte de leur combinaison. L'acquisition de ces codes se fait pendant les premières semaines de l'existence du chiot, au contact des parents et de la fratrie. Sous réserve que le chiot ait été laissé pendant assez longtemps au contact de ces derniers, les codes canins qu'ils auront acquis sont universels. De telle sorte que tous les chiens du monde connaissent et utilisent le même langage. Grâce à ce langage canin, ils savent tous décrypter l’état émotionnel du congénère qu'il rencontrent, et ils savent tous faire part de leur propre état. C'est important pour expliquer la socialisation du chiot ou du chien adulte. C'est important pour la survie de l'espèce. 

langage corporel:langage complexe

Les chiens font une lecture et une interprétation immédiate et spontanée des signaux émis par les oreilles, les yeux, la face (gueule, babines, dents, langue), la queue, le cou, les pattes, le tronc de leur congénères. Ils interprètent les postures et mimiques  en faisant la synthèse de tous ces signaux émis simultanément.

langage-corporel-complexe.jpg

Ainsi il convient de nous attacher à interpréter le signal de chaque organe en tenant compte des signaux des autres organes.
Pour schématiser posons que :

L'autorité et la  confiance en soi se manifestent par une prise de volume et de hauteur
L'inhibition et la soumission se manifestent par une réduction de l'espace  et une diminution de hauteur.

Le mouvement des organes vers l'avant  signe de l'agressivité
Le mouvement des même organes vers l'arrière en signe le refus.

Regarder fixement  dans les yeux exprime une volonté d'intimidation ou d'agression.
Tourner la tête, regard fuyant exprime une volonté  de refus de l'escalade agressive. 

Les oreilles:


Oreille droite, légèrement en avant : le chien est  attentif et neutre.
Oreilles penchées vers l'avant : le chien est  sûr de lui et menaçant. Situation de tactique de défi.
Oreilles penchées vers l'avant, avec crocs découvert et museau plissé : Agression iminnente 

Oreilles rabattues vers l'arrière, aplaties, tête avec crocs et museau plissé : chien qui a peur. Signe d'agressivité craintive.
Oreilles rabattues vers l'arrière, pas de crocs, front  plissé : chien neutre, tranquile. Signe une volonté d'apaisement  (eventuellement de soumission).
Oreilles rabattues vers l'arrière, queue verticale, bouche entrouverte, clignement des yeux : Posture amicale, parfois suivie d'une invitation au jeu. 
Oreilles ramenées légèrement en arrière, écartées ou étalées sur les côtés : Chien inquiet. Signe de tension et d'angoisse face à une situation non maîtrisée. Risque de déboucher sur une phase d’agressivité craintive ou sur une phase de panique.

Oreilles trè mobiles : le chien observe.  Signal de soumission ou d'apaisement qui indique l'indécision voir l'appréhension du chien

Les yeux:

Plus la pupille est dilatée, plus l'excitation ou  l'émotion ressentie par le chien est forte.
Plus l'oeil est rond et écarquillé, plus le signal avertit de la menace
Plus les paupières se ferment,  plus le signal se veut apaisant voire soumis.
Les mouvements qui animent le front du chien expriment sensiblement les même choses que le front de l'homme. 

Le face à face, les yeux dans les yeux est un signal grave, délibérément agressif émis par un chien prêt à en découdre. Le chien n'est pas un homme. Attention ! Pour l'homme regarder dans les yeux est un signe de franchise et de loyauté... pour le chien c'est une tentative de subordination et une menace. C'est pourquoi il nous est interdit de fixer un chien dans les yeux. Préférer regarder le sommet de la tête ou l’extrémité de la croupe si on veut se montrer autoritaire, ou regarder le cou si on veut se montrer apaisant. Que de morsures pourraient être évitées avec cette simple précaution.
Le regard de biais : il évite le face à face. Signal de soumission qui dénote la crainte 
Le cillement des yeux est un geste d'apaisement qui met fin à l'affrontement les yeux dans les yeux.

 La gueule:

(voir planche:L'expression faciale)
Les mâchoires relachées, légerement entrouvertes avec apparition de la langue couvrant les dents du bas : Le chien "sourit", il est bien, heureux.

Plus les dents ou les gencives sont visibles, plus la menace émise par le chien est sérieuse.
Si la gueule est grande ouverte, babines soulevées et commissures tirées vers le haut :  chien  menaçant  et sûr de lui 
Si la gueule est ouverte, commissure tirée vers l' arrière :  chien  menaçant  parce qu'il a peur.

Gueule est fermée, la tête est légèrement penchée vers l'avant : Chien attentif, qui manifeste de l’intérêt.
Gueule fermée, mais lèvres retroussées , dents partiellement visibles : Avertissement. Première manifestation de menace ou d'intimidation. 
Gueule  entrouverte, lèvres retroussées, dents apparentes, museau plissé : Menace sérieuse. Réaction agressive.
Gueule ouverte, lèvres retroussées, dents et gencives apparentes, museau très plissé : Menace au paroxisme. Réaction agressive attaque imminente.

Le bâillement est un signe de stress ou d'inquiétude, (et non une manifestation de sommeil).
Coup de langue sur le visage d'un humain ou d'un chien  : Signe d'amiié et d'apaisement. Parfois chien qui a faim (vestige de l'enfance).
Coup de langue dans le vide ou sur la truffe : Geste d'apaisement indiquant une désir de soumission.

La queue:

(voir la planche: mouvements de la queue)
Le niveau et les mouvements de la queue doivent être interprétés par rapport à ce qu'est la position normale  de la queue quand l'animal est détendu. Cette position est différente d'une race à l'autre.

Plus la queue est en position haute, plus le chien manifeste sa supériorité. Plus elle est basse  plus le chien se soumet.
L'amplitude des mouvements dénote le niveau d'intensité de l'émotion ou de l'excitation du chien.

Le corps : les postures

voir la planche : le langage corporel.

Le chien se dresse au dessus d'un autre chien couché : Expression de dominance non agressive.
Le chien appuie sa tête ou sa patte sur le dos ou l'épaule d'un autre chien : Expression de dominance non agressive,
Port haut et droit de  l'ensemble du corps, léger basculement  vers l'avant sur les pattes raides : Signe délibérément agressif d'un chien sûr de lui, désireux d'affirmer son autorité.
Port haut, corps penché en avant sur les pattes avant croisées : Réaction à une menace, aggravation du message ci-dessus. Agression imminente.
Idem avec en plus le  hérissement des poils sur les épaules et l'échine : Même état, le chien est gagné par l'impatience. Dernier stade avant l'attaque.

Le chien en postion assise lève une patte : signe d'appréhension,  de tension, ou d'insécurité.
Le chien reste assis à l'approche d'un congénère de statut supérieur et se laisse renifler : Petit geste d'apaisement  émis par un chien sûr de lui.

Le chien se roule sur le dos en exposant son ventre à un autre chien et en regardant ailleurs : Comble de la soumission passive et de l'humilité.
Le chien se roule sur le dos tout seul, en se frottant les épaules et parfois le museau par terre : Rituel signifiant le bien-être. 

Le chien baisse l'échine : geste de soumission visant à apaiser un dominant.
Le chien allonge les pattes avant en levant l'arrière train : Invitation classique au jeu, et parfois  message signifiant au partenaire de jeu que les coups ne doivent pas être pris au sérieux

invitation-au-jeu.jpgViens, on va jouer!

langage-canin-n.jpg

 

signe-angoisse-n.jpg