La méthode naturelle en éducation canine

Une méthode radicalement opposée aux méthodes par la contrainte:
le chien n'est pas un exécutant mais un compagnon de jeu qui apprend sans s'en rendre compte.

Pourquoi Naturelle ?


Naturelle parce que inspirée de l’observation des loups sauvages. 
En éthologue de terrain, Joseph ORTEGA a observé chez les loups sauvages que lorsque la mère revient de la chasse, elle émet un signal et que les louveteaux accourent. Question de survie, si on ne se nourrit pas on meurt! (ce que l'on nomme les instincts primaires). Si la mère lève la tête, le louveteau lèche les babines et s'assoit. Si elle se couche, il reste fixé sur ses babines et se couche. Si elle marche, il est collé à son flanc, la tête tournée vers elle...
Si on transpose chez le chiot, il suffit d'avoir quelque chose de très motivant dans la main : friandise ou jouet pour obtenir tout ce que l'on veut, sans laisse, sans s'énerver, en complicité avec lui. Fini les coups de laisse, les colliers étrangleurs, la contrainte de la main! On montre une récompense, il revient à toute allure. On la lève, il s'assoit. On l'abaisse au sol, il se couche. On marche en la tenant contre son museau, il marche au pied, etc.

Les fondements de la méthode

.Le respect de l'animal.La méthode naturelle se fonde sur le refus de le contraindre.
 Chaque chien a une pensée et un passé. A ce titre il est un individu unique, doté d'un caractere et de facultés mentales et physiques propres dont il est insdispensable de tenir compte pour obtenir son adhésion et sa participation active à l'apprentissage. Le maître et l'éducateur doivent se montrer humbles et faire preuve d’empathie : se mettre à la place du chien, tenter de penser comme lui, essayer de comprendre ses réactions, devancer ses désirs, anticiper ses réticences.
.L'utilisation des tendances innées comme moteur de l'apprentissage.
- La nourriture (un état de privation augmente la motivation)
- La proie (l’objet de jeu)
- L'imitation d’un congénère
- Les signaux positifs du maître : joie, caresses, paroles chaleureuses
- Les situations agréables (départ en promenade)
- Le goût du jeu (l’homme doit rester le maître du jeu) 
.La motivation
C’est le désir de quelque chose d'agréable de manière consciente ou inconsciente. La motivation crée un comportement appétitif souple et facile. Plus la motivation est forte, plus l’apprentissage est rapide. En somme  la récompense espérée doit avoir le plus de valeur possible. (goumendise ou jouet)
Méthode Naturelle: pour chaque apprentissage, on pose un  problème simple que le chien doit résoudre en utilisant tous ses sens. Tant que la réponse n'est pas bonne on l'ignore. On peut eventuellement guider le chien par le geste ou à l'aide d'un leurre (friandise ou jouet). Mais on ne le contraint jamais (pas de laisse). On ne le touche même pas. Quand la réponse est bonne , on la récompense. 

La pratique 

- On peut provoquer le comportement recherché. Pendant l’exécution, on donne le signal (le futur ordre) qui doit être associé et ensuite on  récompense pour fixer l’apprentissage (ex : Le chien est tenu par quelqu’un, je lui montre son jouet en m’éloignant. Quand le chien est lâché, dés qu'il amorce son mouvement vers moi, je donne l’ordre « au pied ». Dès qu’il arrive j’offre le jouet). 
-On peut aussi profiter de comportements spontanés. Si on observe qu'un comportement apparaît , on donne au chien le signal qu’il doit mémoriser, puis on félicite (ex :Pendant que le chien s’assoit, je dis « assis » et je félicite).
- Approches successives : On récompense une partie du comportement recherché, puis une autre, etc, jusqu’à obtenir l'ensemble du comportement recherché. 
- Généraliser les apprentissages : en tous lieux et à tous moments : Club ou centre d’éducation canine, maison, ville, marché, aéroport, dans la voiture. En se déguisant, en se mettant à genou ou couché, etc.
- Être positif : le fait que le maître croit ou non en son élève a une influence sur la rapidité des résultats. c'est l'effet Pygmalion
- Être distrayant : la séance d’éducation doit être récréative, le maître doit envoyer des messages de plaisir. Il n’y a pas de honte à faire le fou avec son chien, cela fait du bien au chien (confiance et amitié) et au maître (antidépresseur).
- Être en « phase » avec son chien, il existe un lien privilégié, affectif et spirituel, entre certains animaux et leur maître (télépathie ?)

Les lois d’apprentissages
Comment parvenir à arreter de récompenser ?
Il faut suivre les lois d’apprentissage pour le sevrage de l’objet de motivation.
1 – Phase systématique : (au début) on récompense à chaque exécution
2 – Phase intermittente : progressivement on ne récompense plus que 1 fois sur 2, puis 1 fois sur 3, etc ... (test de contrôle de l’apprentissage)
3 – Phase aléatoire : Toute la vie du chien, la récompense peut et doit apparaître de temps en temps, de façon totalement aléatoire.
4 – Phase différée : C est le cas par exemple du chien de concours qui doit attendre de sortir du terrain (fin de son épreuve) pour être récompensé.

Il n’y a pas de punition en Méthode Naturelle.

- Dans le dressage classique,on manie  la carotte et le bâton.marche-au-pied.jpg
C'est souvent une petite carotte et un gros baton. On voit  des maitres, encouragés par leurs éducateurs, qui tirent ou donnent des secousses sur leur laisse pour garder le chien au pied (avec l'aide de colliers étrangleurs, et parfois de colliers à pointes), qui appuient  sur la croupe du chien pour le faire assoir, ou qui tirent sur les pattes avant pour le faire coucher. On en voit qui acceptent de donner des récompenses( et qui pensent alors faire de la méthodes naturelle) , mais nombreux trouvent ridicule de faires des compliments à leur chien, et préfèrent crier et répeter leurs ordres sans retenue. On en voit même se mettre en colère. Pour le chien ces pratiques deviennent vite des épreuve stressantes, qui annihilent ses capacites à comprendre, et ralentissent consdérablemnt ses progrés. 
- En méthode naturelle on n'utilise que la carotte ou pas de carotte.
Lorsque le chien exécute on récompense, s’il n’exécute pas on ne punit pas. On ignore. Au bout d’un certain temps, le chien comprendra tout seul ce qui lui rapporte une gratification, et donc ce que le maître attend de lui. En fin de compte le chien invente par lui même le comportement attendu. Son apprentissage n'en est que plus solide et plus durable. Il s'est déroulé dans un climat paisible et même stimulant puis qu'il n'y avait pas, pour le chien, d'autres risques que celui de recevoir des récompenses
Exemple : La marche au pied
- En Méthode classique, s’il ne marche pas au pied on donne une secousse ( coup de sonnette) sur la laisse. Lorsqu’il est placé correctement on félicite.
- En Méthode Naturelle, il n’y a jamais de laisse.
S’il ne marche pas correctement au pied, il n’a rien. S’il vient au pied on le récompense fortement (friandise ou jouet). Que préféra-t-il faire ?

En Méthode Naturelle on recherche une complicité avec le maître et une confiance totale. La hiérarchie n’est pas mise en place par le biais du « dressage » comme en méthode classique.  Si en éducation courante ( au sens apprentissages) il n’y a jamais de punitions,  la discipline doit s’établir dès 3 à 4 mois (comme chez les louveteaux) à la maison. . 
La méthode naturelle est évidemment utilisée à l'école du chiot. Mais elle est aussi utilisée avec les chiens adultes.
 

 

 

 

 

VSi cette page vous plait,
  soutenez nous,
cliquez ci dessous